Posted on

Le viager est un type de vente immobilière, qui permet au vendeur – généralement âgé – de percevoir un bouquet et une rente à vie. En échange, après le décès du vendeur, l’investisseur devient le propriétaire du bien.

Contrairement au viager occupé, le viager libre implique que le vendeur quitte le bien, et laisse l’acheteur en disposer comme bon lui semble. Mais là encore, ce dernier n’acquerra la pleine propriété qu’à la mort du vendeur.

Voilà tout ce que vous devez connaître sur la vente d’un bien immobilier en viager libre.

Le viager libre est une solution idéale quand on souhaite quitter son logement

Vous prévoyez de quitter votre logement, et vous aimeriez percevoir une rente durant toute votre vie ? Le viager libre constitue la solution adaptée. En effet, le viager vous permettra d’obtenir une rente supérieure au loyer que vous auriez pu percevoir. Vous pourrez, en outre, demander le paiement d’un bouquet dès la signature du contrat.

Agence immobilière spécialisée dans ce type de vente, Viager Consulting pourra vous accompagner dans votre projet.

Le viager libre présente des avantages pour les deux parties

Bien qu’il soit plus rare que le viager occupé, le viager libre présente des avantages de taille. Il permet à l’acheteur d’habiter le bien, ou de le louer pour payer une partie des rentes. Quant au vendeur, il lui permet d’obtenir une rente plus élevée que s’il avait vendu son logement en viager occupé.

En effet, lors d’un viager occupé, une décote d’environ 30 % s’applique, ce qui n’est pas le cas dans un viager libre.

Un viager occupé peut parfaitement être transformé en viager libre

Si vous avez conclu un contrat de viager occupé, il vous sera parfaitement possible de changer d’avis avec le temps. Par exemple, dans le cas où vous souhaitez quitter votre logement pour aller vivre chez vos enfants ou dans un établissement de repos, vous aurez le droit de libérer le bien.

Ainsi, le contrat de viager occupé sera transformé en viager libre, avec toutes les particularités que cela implique. L’investisseur sera libre d’occuper – ou de louer – le bien comme bon lui semble, mais la décote ne s’appliquera plus ; la rente viagère sera donc réévaluée à la hausse.

L’acheteur ne peut pas s’opposer à la libération du logement et à la réévaluation de la rente : s’il le souhaite, il pourra toujours mettre le bien en location afin de couvrir une partie de la somme.

Source image : Pixabay